Sylvain Tesson a refait le long voyage de la Sibérie au golfe du Bengale qu’effectuaient naguère les évadés du goulag. Pour rendre hommage à ceux dont la soif de liberté a triomphé des obstacles les plus grands, seul, il a franchi les taïgas, la steppe mongole, le désert de Gobi, les Hauts Plateaux tibétains, la chaîne himalayenne, la forêt humide jusqu’à la montagne de Darjeeling. Sur six mille kilomètres, il a connu le froid, la faim, la solitude extrême. La splendeur de la haute Asie l’a récompensé, comme les mots d’une ancienne déportée :  On a le droit de se souvenir.

Le récit de voyage qu’il a rapporté est plein d’intelligence, d’authenticité, d’âpreté et d’émotion, traversé de bonheurs d’écriture qui sont la patte d’un écrivain.  Hervé Bentégeat – Le Figaro

Avis et résumé : L’axe du loup

L'axe du loup -  Sylvain Tesson

L’axe du loup – Sylvain Tesson

Partager